Le Minaret ou la villa Magdalen

Vous êtes nombreux à nous interroger sur ce « beau bâtiment, atypique, en forme de paquebot ». Voici son histoire…

 

« Lorsque le docteur Boyer décide de construire sa villa à Bénodet en 1926, le pacha de Marrakech, El Glaoui, soigné par ce dernier, décide de lui offrir une dizaine d’ouvriers dans le but de faire la décoration intérieure.

La villa qui porte le nom de Ker Magdalen, prénom de son épouse, est une architecture unique. En effet, à l’époque, il y avait sous la tour, une chambre appelée la « Chambre du Pacha » qui était soigneusement décorée de mosaïques. Sans oublier le hammam qui se trouvait au sous-sol.

Les extérieurs sont également très élégants, dessinés par un architecte de réputation internationale, Monsieur Laprade.

Les galets noirs et blancs de Treguennec, ainsi que les galets roses de Ploumanac’h bordent la piscine et forment la fontaine.

Après quelques années, le professeur Boyer rehaussa la tour afin d’obtenir une vue imprenable sur la côte et jusqu’à la pointe de Trévignon.

La villa du professeur Boyer, mort en 1951 et sans enfants, fut par la suite achetée par M et Mme Lozach. Ce couple en fait un hôtel-restaurant.

L’hôtel s’appelait « Le Minaret », quant au restaurant, il est toujours présent, c’est l’actuel l’Alhambra. C’est depuis ces année-là que l’on appelle ce bâtiment unique en son genre, « Le Minaret ».

Aujourd’hui, le Minaret est une propriété privée ».